Trade Union Alliance UNI Europa Finance denounces attacks on the social rights of AXA Group’s workers

Thursday 2 February 2017

AXA Group’s Trade Union Alliance UNI Europa Finance, which brings together a majority of the Group’s Trade Unions, is denouncing attacks on the social rights of AXA Group workers.

The AXA Group Focus and Transform plan’s objective is to save 2.2 billions of euros by 2020.

After  the announcement of around 650 job cuts in Belgium, restructuring plans in Germany and UK, it’s now in France that a radical change in the social policy is done.

On 26 january 2017 has been denounced with unilateral way by the AXA management  an agreement existing since 2000 on the TSA- Time Saving Account in all the companies of the AXA Group in France. This agreement gave all workers the opportunity to keep up to 15, even 22 leave days per year in a time saving account.

It’s the first time that France (cradle of AXA Group) is undergoing such an attack on its workers social achievements : the brutality of this amendment has led all the AXA Group Trade unions in France to be allied against this project.

The trade union alliance demands the Group management and its french subsidiary to prove they intend to preserve quality in the social dialogue, true to the commitments they have in France and anywhere else.

In this time of change, workers cannot be used as an adjustment variable. The Alliance is totally supporting them.

Version Française

L’Alliance syndicale UNI Europa Finance du Groupe AXA, rassemblant la grande majorité des organisations syndicales présentes dans le Groupe, dénonce les attaques contre les droits sociaux des travailleurs du Groupe AXA.

Le plan Focus and Transform du Groupe AXA vise des économies de 2.2 milliards d’euros d’ici 2020.

Après l’annonce de près de 650 licenciements collectifs en Belgique, de plan de restructurations en Allemagne et au Royaume Uni, c’est maintenant en France qu’un changement radical de politique sociale est opéré.

Le 26 janvier 2017 a été dénoncé de manière unilatérale par la direction d’AXA un accord existant depuis 2000 sur le CET – Compte Epargne Temps  – dans toutes les sociétés du Groupe AXA en France. Cet accord donnait aux travailleurs la possibilité de placer jusqu’à 15 (voire 22) jours de congés par an sur un Compte Epargne Temps.

C’est la première fois que la France (berceau du Groupe AXA) subit une telle attaque des acquis sociaux des travailleurs : la brutalité de cette dénonciation a conduit toutes les organisations syndicales présentes au sein du Groupe en France à s’unir pour s’y opposer.

L’Alliance syndicale invite la direction du Groupe et de sa filiale française à prouver qu’elles souhaitent préserver un dialogue social de qualité, conforme aux engagements qu’elles tiennent tant en France que partout ailleurs.

Dans cette période de mutation, les salariés ne peuvent servir de variable d’ajustement. L’Alliance les soutient sans réserve.

Contact