De l'argent facile - l'argent des contribuables est versé à Amazon sans aucune concurrence.

De l'argent facile - l'argent des contribuables est versé à Amazon sans aucune concurrence.

Une nouvelle étude révèle que jusqu'à 99 % des marchés publics attribués à Amazon le sont sans concurrence ouverte.

Plus de 1,3 milliard d'euros de l'argent des contribuables européens ont été versés à Amazon au cours des trois dernières années. Un nouveau rapport, intitulé Argent facile - Comment l'argent public afflue vers Amazon sans aucune concurrencerévèle que seulement 1 % des marchés ont été attribués dans le cadre de procédures de mise en concurrence ouvertes et transparentes.

Des gouvernements et des institutions publiques paient la célèbre société qui fraude les impôts pour fournir des biens et des services. Il s'agit notamment d'un certain nombre d'accords avec Amazon Web Services (AWS), la branche très lucrative de services en nuage de la société.

"On parle généralement des entreprises qui "gagnent" les appels d'offres publics. Il n'y a pas de victoire ici, juste des cadeaux. Les accords de faveur d'Amazon sont une insulte aux personnes qui travaillent dur et paient leurs impôts. Non seulement cette entreprise notoire qui brise les syndicats et fraude les impôts reçoit des sommes considérables de leur argent, mais elle n'a même pas à concourir pour l'obtenir", a déclaré Oliver Roethig, secrétaire régional de UNI Europa.

La majorité des contrats surveillés concernent le secteur du commerce électronique de détail d'Amazon. L'auto-référencement de ses propres produits et le fait de forcer les vendeurs tiers à acheter ses propres offres groupées afin d'accéder à une visibilité concurrentielle font partie des pratiques anticoncurrentielles qui sévissent sur la plateforme de commerce électronique. Le fait que les organismes publics utilisent Amazon.com sans concurrence ajoute du poids aux appels à une séparation structurelle entre Amazon la place de marché et Amazon le vendeur de biens et de services.

"Quand Amazon écarte d'autres employeurs du marché par des pratiques douteuses et étend son modèle de travail conflictuel, c'est aussi une attaque contre les travailleurs. Amazon cherche à sous-coter ses concurrents en refusant de négocier avec les syndicats de travailleurs. L'Europe ne doit pas permettre un nivellement par le bas de la dignité et des droits fondamentaux des personnes au travail. Il est temps pour les régulateurs de sévir contre Amazon et de faire respecter le modèle social européen", a déclaré Oliver Roethig.

Lire le rapport : Argent facile - Comment l'argent public afflue vers Amazon sans aucune concurrence

Réunions et événements

2022

28

Nov

Réunion de dialogue social sur les billets de banque

30

Nov

Comité de dialogue social sectoriel Services postaux Réunion plénière

Poste et logistique

Horaire et lieu : A CONFIRMER

01

Déc.

Réunion de dialogue social du secteur du commerce

Commerce

Calendrier à confirmer