Amazon a un comité d'entreprise européen, malgré la direction

Amazon a un comité d'entreprise européen, malgré la direction

 Déclaration conjointe ETF - UNI Europa

Amazon a un comité d'entreprise européen, malgré la direction

12.05.2022

Hier, la direction d'Amazon et les représentants des travailleurs de différents pays européens se sont mis d'accord sur la création d'un comité d'entreprise européen. Ce comité, composé de représentants des travailleurs et des employeurs, sera informé et consulté sur les questions relatives aux entreprises transnationales.

Le comité d'entreprise européen se réunira régulièrement, rassemblant 35 représentants de toute l'Europe (y compris du Royaume-Uni). Dans le même temps, l'entreprise a imposé de sévères restrictions quant à la portée des consultations transnationales, des données confidentielles et des avis d'experts lors des réunions. Des questions se posent également sur la décision soudaine de la direction d'Amazon de déplacer la juridiction du Luxembourg vers l'Irlande, connue pour son droit du travail défectueux.

L'accord est un petit pas en avant pour les employés d'Amazon en Europe, mais ce pas a été franchi en grande partie malgré, et non grâce à, la direction d'Amazon.

À titre d'exemple, il a fallu plus de quatre ans de négociations longues et souvent difficiles pour s'entendre sur le mode de fonctionnement du comité d'entreprise européen. C'est principalement grâce à l'excellent travail des représentants syndicaux du groupe spécial de négociation que les négociations se sont poursuivies et ont abouti à un compromis.

Livia Spera, secrétaire générale de l'ETF, a déclaré : "Nos syndicats de transport ont travaillé dur pour syndiquer, représenter et négocier pour ceux qui travaillent chez Amazon et dans sa chaîne d'approvisionnement. Nous considérons cet accord comme la première étape pour garantir la participation des travailleurs, à condition que la direction respecte les engagements et les obligations de l'accord. "

Mathias Bolton, responsable de UNI Global Commerce, a ajouté: "Nous veillerons attentivement à ce qu'Amazon respecte ce qui a été convenu. Dans le même temps, nous demandons à la direction d'Amazon de s'engager dans une véritable négociation collective avec les syndicats. Tout comme le droit à l'information et à la consultation, les travailleurs ont un droit fondamental à s'organiser et à négocier collectivement, Amazon devrait le respecter".

Gianpaolo Meloni, travailleur italien d'Amazon et président du groupe de négociation des employés, a déclaré : "C'était un travail difficile et il y avait souvent des moments où la négociation semblait bloquée. Mais grâce aux conseils d'experts syndicaux que nous avons reçus, nous avons réussi à mener la négociation à son terme."

Les comités d'entreprise européens sont chargés de l'information et de la consultation et ont peu de pouvoir réel pour faire entendre leurs souhaits, et encore moins pour les faire respecter. Il ne s'agit donc en aucun cas d'un substitut à une véritable négociation collective, un droit fondamental qui est toujours refusé à la plupart des travailleurs d'Amazon en Europe.

Réunions et événements

2022

07

Déc.

Les femmes dans le cinéma européen : faisons-nous des progrès ?

Médias, divertissement et arts

Panel en ligne - Présentation des dernières études quantitatives et qualitatives

17

Jan

UNI Europa Webinaire sur la violence domestique