Belgique : les travailleurs s'opposent à la franchise des supermarchés Delhaize

Belgique : les travailleurs s'opposent à la franchise des supermarchés Delhaize

Delhaize, l'une des plus grandes chaînes de supermarchés de Belgique, a récemment annoncé son intention de franchiser tous ses magasins dans le pays. Cette décision a suscité l'indignation des travailleurs, qui y voient une atteinte directe à leurs conditions de travail. Leurs syndicats Setca-BBTK, CNE, ACV Puls et CGSLB-ACLVB agissent à l'unisson pour s'opposer à la prise de pouvoir de la direction.

La décision de franchiser les magasins signifie que Delhaize n'emploiera plus directement les 9 000 personnes travaillant dans ses supermarchés. Ce sont les centaines de supermarchés franchisés qui seront responsables de l'emploi des travailleurs, y compris des salaires, des heures de travail et des avantages sociaux. Négocier avec de nombreux employeurs individuels - qui n'ont eux-mêmes pas une grande marge de manœuvre - plutôt qu'avec un bloc national affaiblit considérablement le pouvoir de négociation collective des travailleurs.

En outre, les travailleurs des magasins franchisés seraient soumis à un accord sectoriel différent, avec des conditions plus défavorables que celles des magasins détenus en propre. Les travailleurs des magasins franchisés sont moins bien payés, leurs horaires sont plus incertains, les licenciements sont plus fréquents et ils peuvent être amenés à travailler le dimanche. Delhaize a également annoncé le licenciement de 247 postes au sein de ses services administratifs.

Les syndicats ont demandé au gouvernement de ne pas autoriser le transfert des travailleurs vers un secteur conçu pour les petites et moyennes entreprises. Ils se sont également mobilisés pour la réunion du comité d'entreprise, qui s'est achevée au bout de 15 minutes seulement. Lors des réunions suivantes, la direction a imposé des fouilles corporelles par des agents de sécurité privés aux représentants des travailleurs, qui ont refusé, interrompant ainsi toute négociation.

L'entreprise fait partie du groupe néerlandais Ahold-Delhaize, qui déclare servir 60 millions de personnes chaque semaine en Europe, aux États-Unis et en Indonésie. L'initiative de Delhaize en matière de franchise s'inscrit dans une tendance plus large des entreprises à se soustraire à leurs responsabilités vis-à-vis de leurs travailleurs, tout en conservant le contrôle de leur marque et de leurs produits.

"Les travailleurs de Delhaize et leurs syndicats défendent des conditions de travail dignes, la démocratie au travail et une prospérité partagée. Nous sommes à leurs côtés. Le modèle belge offre le niveau d'inégalité le plus bas de tous les pays voisins. Ses solides structures de négociation collective devraient être une source d'inspiration pour l'Europe, où les travailleurs sont confrontés à des attaques similaires. Les travailleurs des supermarchés, qui ont gardé les rayons bien garnis tout au long de la pandémie au prix de risques et de sacrifices personnels considérables, méritent la dignité. Il n'est plus temps pour les hommes politiques d'applaudir à leur balcon. Il est temps qu'ils agissent pour soutenir les héros de la grippe", a déclaré Oliver Roethig, secrétaire régional de UNI Europa.

 

Réunions et événements

2024

03

Jun

UNI Europa ICTS Sectoral Social Dialogue Committee for Telecoms – 03/06/2024

TIC et services connexes

To the Members of the UNI Europa delegation in the Telecom Social Dialogue Committee

Dear colleagues,

We would like to invite you to the next Sectoral Social Dialogue Committee Meeting for Telecommunications which will take place on the 03rd of June 2024.

PLEASE NOTE THAT THIS MEETING WILL BE HELD EXCLUSIVELY ONLINE

04

Jun

Comité directeur du commerce

Commerce

04

Jun

Protégé : Uni Europa Réunion du comité de pilotage du commerce - 4 juin 2024

Commerce