Les marques s'engagent pour l'avenir à long terme et l'expansion de l'Accord international

Les marques s'engagent pour l'avenir à long terme et l'expansion de l'Accord international

Les syndicats mondiaux, les marques de mode et les détaillants sont parvenus à un accord sur un nouvel accord international pour la santé et la sécurité dans l'industrie du textile et de l'habillement. Le contrat renégocié garantit le travail de l'accord jusqu'à la fin de la décennie, renforce le mécanisme de plainte pour les travailleurs et comprend des engagements pour une expansion dans d'autres pays.

L'accord juridiquement contraignant de trois ans, qui prend effet à partir du 1er novembre 2023, se renouvelle automatiquement après trois ans sans qu'il soit nécessaire de négocier. Les marques s'engagent à poursuivre les programmes de santé et de sécurité au Bangladesh et au Pakistan, et à mettre en place des programmes dans d'autres pays. Les conditions d'extension à d'autres pays sont basées sur des études de faisabilité et sur les progrès réalisés dans les programmes nationaux existants de l'Accord.

Christy Hoffman, secrétaire générale de l'Union UNI Global , a déclaré

"Cet accord est la preuve que le modèle Accord de régulation de la chaîne d'approvisionnement - un accord contraignant entre les marques et les syndicats mondiaux - est durable. Beaucoup considéraient qu'il s'agissait d'un feu de paille en réponse à la crise du Rana Plaza. Mais aujourd'hui, les parties se sont mises d'accord sur un accord de six ans qui élargit à la fois la couverture géographique du programme et les questions relevant de son champ d'application. Avec la récente mise en place d'exigences en matière de diligence raisonnable dans la chaîne d'approvisionnement, les employeurs du monde entier devraient noter que l'accord est un modèle qui a fait ses preuves. 

Le nouvel accord international continuera à s'appuyer sur les fondements qui ont rendu l'accord si efficace, notamment les inspections indépendantes des usines, les mesures correctives, la formation à la sécurité et un mécanisme efficace de dépôt de plaintes par les travailleurs.

Pour renforcer les droits des travailleurs, le mécanisme de réclamation sera étendu aux questions de sécurité et de santé non professionnelles, y compris la liberté d'association, à la suite d'une étude pilote.

Atle Høie, secrétaire général d'IndustriALL Global Union, a déclaré : "Nous sommes très heureux d'être ici :

"Depuis sa création il y a dix ans, l'accord a contribué à rendre l'industrie de l'habillement plus sûre. Nous disposons désormais d'une solution durable et à long terme pour l'accord, avec une marge de développement substantielle en ce qui concerne les nouveaux pays et l'inclusion des principes et droits fondamentaux au travail en tant qu'éléments de base dans le mécanisme de plainte et dans les programmes de formation".

Dans un nouveau cadre, l'accord international agira comme un accord-cadre autonome, avec des avenants pour le programme de sécurité de chaque pays. Toutes les marques qui s'approvisionnent dans ces pays sont invitées à signer ces avenants en plus de l'accord international. L'accord sera mis en œuvre par la Fondation de l'accord international et son secrétariat, basé à Amsterdam, ainsi que par les bureaux nationaux.

L'accord prévoit également que l'Organisation internationale du travail (OIT) joue un rôle important dans le soutien des programmes nationaux afin d'en assurer la mise en œuvre et l'efficacité. L'OIT a longtemps joué le rôle de président neutre du comité directeur de l'accord.

Historique de l'Accord :

  • L'accord sur la sécurité incendie et la sécurité des bâtiments au Bangladesh a été initialement signé le 15 mai 2013 par UNI Global Union, IndustriALL Global Union, huit syndicats bangladais et 40 marques. En 2018, plus de 220 marques et détaillants internationaux avaient signé l'accord sur le Bangladesh, protégeant ainsi plus de 2 millions de travailleurs dans 1 600 usines.
  • Afin de maintenir et d'étendre les progrès de l'Accord, plus de 190 marques et détaillants ont signé l'Accord 2018 sur la sécurité incendie et la sécurité des bâtiments au Bangladesh (Accord de transition) avec UNI et IndustriALL le 1er juin 2018.
  • En mai 2019, le Comité directeur de l'Accord a signé un protocole d'accord avec l'Association des fabricants de vêtements du Bangladesh (BGMEA) dans lequel il a été convenu d'établir une organisation nationale indépendante, le Conseil de durabilité du RMG (RSC) pour poursuivre les programmes de sécurité au travail de l'Accord au Bangladesh.
  • En 2021, les signataires de l'Accord ont franchi une nouvelle étape dans leur partenariat et ont établi l'Accord international sur la santé et la sécurité dans l'industrie du textile et de l'habillement (Accord international). Cet accord est entré en vigueur le 1er septembre 2021 avec 77 marques signataires. Au 26 octobre 2023, l'Accord international compte 199 marques et détaillants comme signataires.
  • L'Accord du Pakistan pour la santé et la sécurité dans l'industrie du textile et de l'habillement (Accord du Pakistan) entre UNI, IndustriALL et les marques et détaillants a été annoncé en décembre 2022, et a commencé à être mis en œuvre en 2023 par phases progressives pour une période initiale de trois ans. Il compte actuellement 80 signataires.

Pour plus d'informations, veuillez contacter Leonie Guguen, Senior Communications Manager : leonie.guguen@uniglobalunion.org

 

Réunions et événements

2024

04

Sep

Réunion du réseau CEE Commerce/Tourisme

Commerce

horaires : de 9h30 à 12h00

05

Sep

Réunion du comité de pilotage du commerce

Commerce

10

Sep

Protégé : UNI Europa Projet FATIMA - 3ème réunion du groupe de pilotage - 10 septembre 2024

Commerce

TIC et services connexes

Services immobiliers