Assurer une transition juste des services de sécurité privés : La CoESS et UNI Europa adoptent un nouveau programme de travail

Assurer une transition juste des services de sécurité privés : La CoESS et UNI Europa adoptent un nouveau programme de travail

Avec leur nouveau programme de travail, la CoESS et UNI Europa ne se contentent pas de poursuivre leur relation de confiance et de collaboration de 30 ans dans le cadre du dialogue social sectoriel européen pour les services de sécurité privée. Ils s'engagent à relever conjointement les défis les plus pressants auxquels le secteur est confronté aujourd'hui. Alors que les pénuries de compétences et de main-d'œuvre figurent clairement en tête de l'ordre du jour, les partenaires sociaux continuent de s'attaquer aux défis systémiques de la durabilité du secteur, en donnant aux partenaires sociaux nationaux les moyens de gérer les multiples moteurs du changement et leur impact sur les travailleurs et les entreprises.

Le nouveau programme de travail des partenaires sociaux sectoriels européens dans le domaine des services de sécurité privée, la CoESS et UNI Europa, vise à anticiper et à gérer le changement pour les travailleurs et les entreprises.

Ces dernières années, la sécurité privée a été de plus en plus reconnue comme un service essentiel, notamment lors de la pandémie de Covid-19, ce qui a renforcé la demande du marché pour l'intégration des technologies dans les services traditionnels.

Malheureusement, dans de nombreux États membres de l'UE, le secteur n'arrive pas à traduire cette reconnaissance en une meilleure réglementation et en des pratiques d'achat qui récompensent la qualité des conditions de travail plutôt que le moindre coût.

Ce qui vient en tête, c'est la pression économique exercée sur des segments entiers d'activité, comme la "guerre de l'argent liquide" en cours sur le transport de fonds et les répercussions de la pandémie de Covid-19 sur la sécurité aérienne et événementielle.

Ces problèmes, qui pourraient être résolus dans de nombreux pays par une action réglementaire des autorités compétentes et une meilleure mise en œuvre du droit européen des marchés publics, exacerbent des défis tels que les pénuries croissantes de main-d'œuvre et de compétences.

Avec leur nouveau programme de travail, la CoESS et UNI Europa s'engagent à relever conjointement ces défis dans le but ultime de renforcer les partenaires sociaux nationaux.

"Notre nouveau programme de travail soutiendra les partenaires sociaux nationaux dans l'élaboration d'une transition juste des services de sécurité privée en période de changement, au service des travailleurs et des entreprises", commente Eduardo Cobas Urcelay, président du comité de dialogue social de la CoESS. "Je suis reconnaissant à nos membres et à UNI Europa pour leur engagement conjoint continu à relever les défis structurels du secteur et du dialogue social : traduire la reconnaissance de la sécurité privée comme un service essentiel en de meilleures pratiques de marchés publics, en politiques européennes et en réglementations nationales au profit de services et de conditions de travail de haute qualité. Ce n'est qu'ensemble que nous pourrons élaborer des solutions justes pour les évolutions qui ont un impact sur la viabilité future de notre secteur - comme les marchés publics ciblés à faible coût, les pénuries de main-d'œuvre et l'intégration des nouvelles technologies dans les services. Notre ambitieux programme de travail est le témoin du dialogue social sectoriel européen très productif et de la relation de collaboration avec UNI Europa. Avec cette feuille de route, nous continuerons à renforcer les partenaires sociaux au niveau national et à promouvoir la qualité dans notre secteur."

Mark Bergfeld, directeur des services immobiliers à UNI Europa ajoute : "L'actuel programme de travail du dialogue social dans le domaine de la sécurité privée est le fruit de plus de vingt ans de coopération, d'instauration de la confiance et surtout de reconnaissance mutuelle. La crise du Covid-19 a renforcé ce partenariat et nous a permis d'aborder certaines des questions les plus urgentes du moment, telles que le travail non déclaré, les marchés publics à bas prix et la guerre contre l'argent liquide. Nous espérons que ce programme de travail sur le dialogue social nous aidera à avoir un impact positif direct sur les travailleurs du secteur et à créer un terrain de jeu égal pour les entreprises."

Le nouveau programme de travail s'appuie sur des activités antérieures, telles que les tables rondes sur l'argent liquide et les projets des partenaires sociaux financés par l'UE (CoESS et UNI Europa ), notamment dans les domaines des compétences et des marchés publics (voir le guide de la meilleure valeur financé par l'UE, l'étude sur l'anticipation du changement, ainsi que les projets en cours tels que INTEL et PROCURFAIR).

La CoESS et UNI Europa s'engagent en outre à poursuivre le travail sur la santé et la sécurité au travail - y compris une évaluation de l'outil OiRA qu'ils ont développé conjointement il y a quelques années. De même, l'engagement conjoint avec les institutions de l'UE sur les dossiers juridiques en cours, tels que la directive sur la résilience des entités critiques, reste à l'ordre du jour.

Le nouveau programme de travail peut être consulté ici.

 

Réunions et événements

2022

28

Nov

Réunion de dialogue social sur les billets de banque

30

Nov

Comité de dialogue social sectoriel Services postaux Réunion plénière

Poste et logistique

Horaire et lieu : A CONFIRMER

01

Déc.

Réunion de dialogue social du secteur du commerce

Commerce

Calendrier à confirmer