Solidarité avec les membres du CWU en grève chez BT Group

Solidarité avec les membres du CWU en grève chez BT Group

Quelque 40 000 membres du Syndicat des travailleurs de la communication (CWU ), affilié à UNI Global , sont en grève dans l'entreprise britannique de télécommunications BT Group les 29 juillet et 1er août. Il s'agit de la première grève dans cette entreprise depuis 35 ans et de la dernière en date d'une vague mondiale d'agitation des travailleurs en réponse à une crise mondiale du coût de la vie.

Le débrayage national de deux jours intervient après le refus de BT de négocier une augmentation de salaire qui compenserait l'inflation croissante. L'offre actuelle de l'entreprise, qui s'élève à 1 500 £ par an, représenterait une baisse de salaire spectaculaire en termes réels par rapport aux niveaux d'inflation de plus de 11 % dans le pays.

Cette réduction effective des salaires intervient alors que BT a réalisé un bénéfice annuel de 1,3 milliard de livres sterling et que son PDG, Philip Jansen, a reçu un gros salaire de 3,5 millions de livres sterling, soit une augmentation de 32 %, tandis que les bureaux de BT auraient mis en place des banques alimentaires pour aider les employés.

Les grévistes sont principalement des ingénieurs d'Openreach et des employés des centres d'appels de BT. Openreach est une filiale de BT, anciennement British Telecom, qui entretient les câbles téléphoniques, les gaines, les armoires et les centraux qui relient les foyers et les entreprises au réseau national britannique de téléphonie et de haut débit.

Ces membres s'occupent de la plupart des infrastructures de télécommunications de la Grande-Bretagne, depuis la connexion des téléphones mobiles, l'internet à haut débit et les générateurs de secours jusqu'aux systèmes de santé nationaux, la cybersécurité et les centres de données.

Le secrétaire général du CWU, Dave Ward, a déclaré :

"Ce sont ces mêmes travailleurs qui ont permis au pays de rester connecté pendant la pandémie. Sans les membres du CWU au sein de BT Group, il n'y aurait pas eu de révolution du travail à domicile, et des infrastructures techniques vitales auraient pu dysfonctionner ou être cassées au moment où notre pays en avait le plus besoin. Nos membres ont travaillé dans des conditions très difficiles et ont subi une baisse de salaire en termes réels en guise de récompense.

"La raison de la grève est simple : les travailleurs n'accepteront pas une détérioration massive de leur niveau de vie. Nous ne tolérerons pas que les patrons utilisent les banques suisses alors que les travailleurs ont recours aux banques alimentaires.

"Les travailleurs de BT Group disent : ça suffit. Nous n'allons pas nous arrêter jusqu'à ce que nous gagnions".

Cette annonce fait suite à un scrutin de grève, au cours duquel les ingénieurs d'Openreach ont voté pour l'action à 95,8 % et les membres de BT ont voté pour le débrayage à 91,5 %.

Andy Kerr, secrétaire général adjoint du CWU et président mondial du secteur des TIC et des services connexes d'UNI, a déclaré: "La décision de faire grève n'a pas été prise à la légère. Depuis le tout début de ce conflit, nous avons exprimé à plusieurs reprises notre souhait de nous asseoir et de négocier un accord salarial qui traite les travailleurs de BT Group avec le respect qu'ils méritent."

Notant que l'"été chaud de la grève" n'est pas seulement un phénomène britannique, le secrétaire régional de UNI Europa , Oliver Roethig, a déclaré : "Les gens se rendent compte que sans action, ils devront faire face à des réductions dramatiques de leurs revenus réels, de ce qu'ils peuvent se permettre de payer. En agissant ensemble, les travailleurs changent cette dynamique. En négociant collectivement par le biais de leurs syndicats, les travailleurs du Royaume-Uni et d'Europe obtiennent d'importantes augmentations de salaire."

Suivez la grève sur Twitter.

Vous pouvez également être intéressé par


Gestion algorithmique : Un travailleur sur trois laissé dans l'ignorance

Gestion algorithmique : Un travailleur sur trois laissé dans l'ignorance

19.09.22

Nouvelles

Rapports

Publications de recherche

Réunions et événements

2022

29

Sep

Stratégie européenne des soins : quelles opportunités pour les secteurs des SSP ?

Soins

30

Sep

Violence et harcèlement de tiers au travail

04

Oct

Réunion de dialogue social du secteur du commerce

Commerce

Calendrier à confirmer