Les employeurs et les travailleurs demandent conjointement à la Commission européenne de reconnaître la diversité du personnel soignant

Les employeurs et les travailleurs demandent conjointement à la Commission européenne de reconnaître la diversité du personnel soignant

La stratégie européenne en matière de soins risque d'exclure certains des travailleurs de première ligne les plus vulnérables. Lors d'un événement au Parlement européen, les employeurs et les travailleurs qui fournissent des soins personnels et domestiques ont lancé un appel commun à la Commission européenne pour qu'elle corrige cette omission. Ils sont soutenus par l'eurodéputée Sirpa Pietikäinen, rapporteur du Parlement européen sur le secteur.

Tout en se félicitant de la stratégie européenne en matière de soins, les principaux acteurs des soins personnels et domestiques tirent ensemble la sonnette d'alarme sur certains détails de la stratégie telle qu'elle se présente. En particulier, la distinction entre les travailleurs domestiques des soins de longue durée, les travailleurs des soins à domicile et les autres travailleurs domestiques aura des implications majeures pour des groupes de travailleurs essentiels déjà très vulnérables.

Cette distinction consacrerait les inégalités dans le secteur et jetterait les bases d'une main-d'œuvre de soins à deux vitesses. Malgré une analyse cohérente avec les réalités observées par les acteurs des soins sur le terrain, la proposition de la Commission européenne pour la stratégie européenne des soins ne répond pas aux besoins des aidants personnels et domestiques, y compris les travailleurs non déclarés et les sans-papiers.

Leur appel a recueilli un soutien important au sein du Parlement européen. Il s'aligne sur le rapport INI 2022 du Parlement européen, qui indiquait la nécessité pour la Commission de reconnaître les secteurs des services personnels et ménagers (SPM). Il s'agit d'une étape nécessaire pour garantir la disponibilité et l'accessibilité financière des services de garde d'enfants, des services de soins de longue durée, ainsi que des conditions de travail décentes pour tous les travailleurs fournissant des services de soins directs et indirects au domicile des particuliers.

Selon l'eurodéputée Sirpa PIETIKÄINEN, co-rapporteur de la 2021/2253 : "Les travailleurs PHS sont une partie inestimable des services de soins sans lesquels le fonctionnement de nos systèmes de soins serait en danger. La grande majorité des travailleurs PHS sont des femmes, ce qui en fait une question de genre également. Pour améliorer la situation des travailleurs PHS, nous avons besoin d'une définition claire de leur travail et d'une rémunération décente pour tous les soignants du secteur."

Avec l'EFFAT, l'EFFE et l'EFSI, UNI Europa constitue les partenaires sociaux du secteur des services personnels et domestiques (SSP). Les partenaires PHS ont scellé leur engagement vers une reconnaissance accrue des secteurs PHS en adoptant un programme de travail commun pour 2022-2023 et en se reconnaissant mutuellement comme partenaires sociaux le 10 mars 2022. Lisez leurs recommandations communes sur la stratégie européenne de soins.

Réunions et événements

2022

07

Déc.

Les femmes dans le cinéma européen : faisons-nous des progrès ?

Médias, divertissement et arts

Panel en ligne - Présentation des dernières études quantitatives et qualitatives

17

Jan

UNI Europa Webinaire sur la violence domestique