"Le principe qui justifie les conventions collectives est le déséquilibre des pouvoirs.

"Le principe qui justifie les conventions collectives est le déséquilibre des pouvoirs.

Soulignant le travail conjoint de UNI Europa au sein de l'EAEA pour supprimer les barrières légales au niveau de l'UE à la négociation collective pour les travailleurs indépendants solos, William Maunier s'est adressé au Congrès de la CES le 24 mai 2023. Il est vice-président de UNI Europa et secrétaire général du SNRT-CGT.

"Le principe justifiant les conventions collectives est le déséquilibre des pouvoirs

Soulignant le travail conjoint de UNI Europa, de la FIA - Fédération internationale des acteurs et de la Fédération internationale des musiciens pour supprimer les obstacles juridiques à la négociation collective au niveau de l'UE pour les travailleurs indépendants solos, William Maunier s'est adressé au Congrès de la CES le 24 mai 2023. Il est vice-président de UNI Europa et secrétaire général du SNRT CGT Audiovisuel. Voici une transcription en anglais auto-traduite de son intervention : Bonjour chers délégués, chers camarades. C'est ensemble, tous ensemble, avec tous les travailleurs que nous changerons le travail pour l'avenir et pour le meilleur. Je voudrais vous parler brièvement de l'action que nous avons menée, que nous menons à UNI Europa et à l'EAEA, qui est l'Alliance européenne pour les médias, le divertissement et les arts, en direction des travailleurs indépendants, avec le soutien de la CES, et en particulier des lignes directrices qui ont été adoptées par la Commission européenne en septembre 2022. L'Union européenne compte environ 24 millions de travailleurs indépendants. Jusqu'à présent, des interprétations discutables et contestées du droit européen de la concurrence ont effectivement exclu un grand nombre d'entre eux des négociations collectives. Les lignes directrices sur les conventions collectives pour les travailleurs indépendants solos, adoptées par la Commission européenne à la fin du mois de septembre, lèvent certains des principaux obstacles qui ont empêché ces travailleurs de négocier collectivement leurs conditions de travail. Elles reconnaissent, je cite, que "certains de ces travailleurs éprouvent de grandes difficultés à influencer leurs conditions de travail, et que c'est particulièrement le cas pour ceux qui travaillent seuls et doivent vivre de leur seule activité. La négociation collective est donc un bon et important moyen d'améliorer leurs conditions de travail". Pour nous, les lignes directrices protègent donc le droit fondamental à la négociation collective des véritables travailleurs indépendants. À l'EAEA et à UNI Europa, nous sommes bien conscients que certains employeurs veulent une garantie lorsqu'ils acceptent d'entamer des négociations. Plus d'une fois, les autorités nationales de la concurrence sont intervenues dans le passé pour annuler des conventions collectives dans le secteur du divertissement et des médias, par exemple pour les acteurs, les auteurs, les musiciens et les artistes-interprètes. Je pense notamment à un accord sur les acteurs qui a été invalidé pour cause d'entente. C'est pourquoi ces lignes directrices, sur lesquelles nous avons travaillé si dur, sont si importantes pour nous et, d'une certaine manière, peuvent changer la donne. Dans ses lignes directrices, la Commission européenne s'engage à ne plus appliquer les règles de concurrence aux législations nationales spécifiques qui prévoient des négociations collectives dans des secteurs particuliers, comme le secteur des médias en Allemagne. Des dispositions très importantes de la directive sur le droit d'auteur pourraient donc être utilisées pour promouvoir la négociation collective parmi les auteurs et les artistes-interprètes, au-delà de la question de la rémunération équitable. La Commission européenne déclare explicitement qu'elle n'interviendra pas contre les conventions collectives concernant les conditions de travail des travailleurs indépendants solos, qui sont couvertes par la législation nationale poursuivant des objectifs sociaux. Les États membres de l'UE peuvent donc adopter de nouvelles lois pour renforcer la protection des travailleurs indépendants, ce qui ouvre la voie à une action future. En outre, les lignes directrices précisent que la Commission européenne n'interviendra pas lorsque les travailleurs indépendants isolés ont négocié des conventions collectives avec un ou plusieurs représentants de tous les secteurs industriels. Il est donc important d'aller de l'avant en gardant à l'esprit que le principe fondamental justifiant les conventions collectives est le déséquilibre des pouvoirs. Je voudrais remercier UNI Europa et la CES pour toute l'aide qu'ils nous ont apportée afin d'inclure ces travailleurs dans les négociations collectives. Merci beaucoup.

Publié par UNI Europa le mercredi 31 mai 2023

 

Voici une transcription en anglais de son intervention :

Bonjour chers délégués, chers camarades.

C'est ensemble, tous ensemble, avec tous les travailleurs que nous changerons le travail pour l'avenir et pour le meilleur. Je voudrais vous parler brièvement de l'action que nous avons menée, que nous menons à UNI Europa et à l'EAEA, qui est l'Alliance européenne pour les médias, le divertissement et les arts, en direction des travailleurs indépendants, avec le soutien de la CES, et en particulier des lignes directrices qui ont été adoptées par la Commission européenne en septembre 2022.

L'Union européenne compte environ 24 millions de travailleurs indépendants. Jusqu'à présent, des interprétations discutables et contestées du droit européen de la concurrence ont effectivement exclu nombre d'entre eux des négociations collectives. Les lignes directrices sur les conventions collectives pour les travailleurs indépendants isolés, adoptées par la Commission européenne fin septembre, lèvent certains des principaux obstacles qui empêchaient ces travailleurs de négocier collectivement leurs conditions de travail.

Ils reconnaissent, je cite, que "certains de ces travailleurs ont de grandes difficultés à influencer leurs conditions de travail, et que c'est particulièrement le cas pour ceux qui travaillent seuls et qui doivent vivre de leur seule activité. La négociation collective est donc un bon et important moyen d'améliorer leurs conditions de travail". Pour nous, les lignes directrices protègent donc le droit fondamental à la négociation collective des véritables travailleurs indépendants.

À l'EAEA et à UNI Europa, nous sommes bien conscients que certains employeurs veulent une garantie lorsqu'ils acceptent de s'engager dans des négociations. Plus d'une fois, les autorités nationales de la concurrence sont intervenues dans le passé pour annuler des conventions collectives dans le secteur du divertissement et des médias, par exemple pour les acteurs, les auteurs, les musiciens et les artistes-interprètes. Je pense en particulier à un accord sur les acteurs qui a été invalidé pour cause d'entente.

C'est pourquoi ces lignes directrices, sur lesquelles nous avons travaillé si dur, sont si importantes pour nous et, d'une certaine manière, peuvent changer la donne. Dans ses lignes directrices, la Commission européenne s'engage à ne plus appliquer les règles de concurrence aux législations nationales spécifiques qui prévoient des négociations collectives dans des secteurs particuliers, comme le secteur des médias en Allemagne.

Des dispositions très importantes de la directive sur le droit d'auteur pourraient donc être utilisées pour promouvoir la négociation collective parmi les auteurs et les artistes-interprètes, au-delà de la question de la rémunération équitable. La Commission européenne déclare explicitement qu'elle n'interviendra pas contre les conventions collectives concernant les conditions de travail des travailleurs indépendants solos, qui sont couvertes par la législation nationale poursuivant des objectifs sociaux.

Les États membres de l'UE peuvent donc adopter de nouvelles lois pour renforcer la protection des travailleurs indépendants, ce qui ouvre la voie à une action future. En outre, les lignes directrices précisent que la Commission européenne n'interviendra pas lorsque les travailleurs indépendants solitaires ont négocié des conventions collectives avec un ou plusieurs représentants de tous les secteurs industriels.

Il est donc important d'aller de l'avant en gardant à l'esprit que le principe fondamental justifiant les conventions collectives est le déséquilibre des pouvoirs.

Je voudrais remercier UNI Europa et la CES pour toute l'aide qu'ils nous ont apportée afin d'inclure ces travailleurs dans les négociations collectives. Merci beaucoup.

Réunions et événements

2024

14

Mai

Projet PHSDialogue : 1ère session plénière du dialogue social PHS à Bruxelles le 14 mai

14 mai 2024, 9h-16h CET | UNI Europa & EFSI Offices in Brussels

- Réunion préparatoire conjointe d'UNI et de l'EFFAT (matin, bureau UNI Europa )
- 1ère session plénière du dialogue social PHS (après-midi, bureau EFSI)

Les affiliés d'UNI Care Europa peuvent s'inscrire en utilisant le formulaire d'inscription ci-dessous.

22

Mai

Protégé : Réseau des CEE du commerce et du tourisme - 22 mai 2024

Commerce

22

Mai

Réunion du réseau des CEE du commerce et du tourisme