Lutter contre la violence et le harcèlement sur les lieux de travail dans le secteur des télécommunications

L'ETNO et UNI Europa ICTS unissent leurs forces.

Lutter contre la violence et le harcèlement sur les lieux de travail dans le secteur des télécommunications

L'Association européenne des opérateurs de réseaux de télécommunications (ETNO) et UNI Europa, le syndicat européen des travailleurs des TIC et des services connexes, se sont associés pour lutter contre la violence et le harcèlement sur les lieux de travail dans le secteur des télécommunications en Europe. Les deux organisations ont signé un engagement commun visant à créer un environnement de travail sûr et inclusif pour tous les employés du secteur des télécommunications.

La violence et le harcèlement sur le lieu de travail peuvent avoir un effet néfaste sur le bien-être physique et mental d'une personne. En outre, ils peuvent entraîner une baisse de la productivité et une augmentation de l'absentéisme. Il est donc essentiel de créer un environnement de travail sûr et favorable pour tous les employés.

Dans leur déclaration commune, l'ETNO et UNI Europa ICTS s'engagent à travailler ensemble et à appliquer des mesures appropriées pour prévenir la violence et le harcèlement au sein de la main-d'œuvre de l'industrie des télécommunications. Le rôle joué par le dialogue social et la négociation collective entre les syndicats et les employeurs est extrêmement important, de même que le respect des droits de codécision des travailleurs en matière de santé et de sécurité au travail.

Les organisations aborderont également les différences liées au genre rencontrées sur le lieu de travail et apporteront leur soutien à toute personne concernée. Cela inclut les inégalités de genre dans les conditions de travail et l'élimination de toutes les formes de violence à l'égard des femmes au travail, y compris le harcèlement sexuel. En outre, la pandémie de Covid-19 a aggravé le problème de la violence domestique, en particulier pour les personnes travaillant à distance ou dans des environnements de travail hybrides, et ce problème doit être traité comme un problème lié au travail.

L'ETNO et UNI Europa ICTS travailleront ensemble pour promouvoir des politiques et des procédures adéquates, des initiatives de formation et de sensibilisation pour les employés et la direction, et apporteront leur soutien à toute personne victime de violence ou de harcèlement sur le lieu de travail.

Ce partenariat s'inscrit dans la continuité des travaux de l'ETNO et de UNI Europa ICTS sur cette question. Au fil des ans, les deux associations ont travaillé avec leurs membres et avec d'autres acteurs politiques et industriels pour sensibiliser et promouvoir les meilleures pratiques au sein de la main-d'œuvre de leurs membres.

Lise Fuhr, directrice générale de l'ETNO : "La violence sur le lieu de travail n'a pas sa place et toute forme de harcèlement doit être condamnée avec la plus grande fermeté. C'est grâce à un dialogue ouvert et inclusif que nous pouvons exploiter pleinement notre potentiel d'innovation, renforcer nos engagements sociaux et nourrir notre pensée créative. Veiller à ce que les gens soient en sécurité sur leur lieu de travail est essentiel pour la réussite d'une entreprise".

Oliver Roethig, secrétaire régional, UNI Europa: "C'est en travaillant ensemble que nous pourrons lutter contre la violence et le harcèlement dans le monde du travail. Il est formidable de compter les employeurs du secteur des TIC parmi les partenaires de cet effort crucial. La prévention, les mécanismes de plainte et les mesures correctives efficaces nécessitent une formation, une mise en œuvre et un suivi. Cette déclaration forte montre notre détermination commune à atteindre ces objectifs ensemble", a déclaré Oliver Roethig, secrétaire régional de UNI Europa.

Réunions et événements

2024

17

Jun

Réunion du groupe de travail sur les travailleurs intérimaires du comité sectoriel SD

Travailleurs intérimaires

Horaire : A CONFIRMER

19

Jun

UNI Europa Finance SD Bank Réunion préparatoire

Finances

20

Jun

Réunion du groupe de travail sur le dialogue social sectoriel de la Banque

Finances