Les syndicats d'UNI des médias, du divertissement et des arts s'unissent pour agir

Les syndicats d'UNI des médias, du divertissement et des arts s'unissent pour agir

UNI Global Les affiliés syndicaux des médias, du divertissement et des arts ont approuvé aujourd'hui, au début de leur Assemblée générale, une stratégie ambitieuse sur quatre ans visant à renforcer le pouvoir des travailleurs et des syndicats dans le secteur.

Plus de 100 dirigeants syndicaux d'affiliés du monde entier se sont réunis en ligne sous le thème Engager les gens, renforcer l'action syndicale, pour la réunion qui se tient du 5 au 7 avril. La conférence se déroule à une époque de troubles géopolitiques et au lendemain de l'impact dramatique de la pandémie de Covid-19 sur l'industrie.

"Notre travail d'organisation et de défense est plus important que jamais", a déclaré le président d'UNI Media, Entertainment & Arts (UNI MEI), Matthew D. Loeb, qui est également président international de l'IATSE aux États-Unis et au Canada. "Leslibertés et les droits ne doivent jamais être considérés comme acquis".

Dans son discours d'ouverture, Christy Hoffman, secrétaire générale d'UNI, a salué les efforts des syndicats du secteur :

"Vous avez travaillé plus dur que jamais ces quatre dernières années pour protéger vos membres des atteintes à leur santé et à leur sécurité économique. Pour changer les règles afin que les travailleurs indépendants puissent s'organiser, pour protéger les médias indépendants, pilier de la démocratie. Et pour mettre fin au harcèlement sexuel dans votre secteur. Je vous salue tous."

Les participants ont approuvé à l'unanimité une résolution définissant les priorités stratégiques suivantes :

  • Renforcer les syndicats par le biais du renforcement des capacités, de l'organisation, de la négociation collective et du dialogue social.
  • Mener des campagnes sur l'égalité des sexes, la diversité, la jeunesse et la fin de la violence et du harcèlement.
  • Accroître l'accès à la formation, améliorer la santé et la sécurité et mettre fin aux horaires de travail inhumains.
  • Protéger et renforcer la liberté d'expression, la liberté d'association et la négociation collective
  • Contribuer à une transition juste vers une production respectueuse de l'environnement, au développement durable de l'industrie et à une transformation juste du secteur après Covid-19.

La conférence a également entendu Miguel Paniagua, président de SUTEP (Argentine), Marie Ende, chargée de programme de Union to Union, Sonia Santana, présidente de SINDCINE (Brésil) et Gerardo Gonzalez, secrétaire international de SATSAID (Argentine) sur le renforcement des capacités en Amérique latine.

Lowell Peterson, de la Writers Guild of America East, a parlé de la campagne d'organisation numérique de son syndicat, qui a réussi à recruter des centaines de nouveaux membres travaillant à distance pendant la pandémie, et John Lewis, de IATSE (USA & Canada), a analysé l'impact des services de streaming sur le secteur.

Christine Strindberg de Scen & Film (Suède) et Matthias von Fintel de ver.di (Allemagne), ont donné un aperçu de leurs négociations respectives avec Netflix et ont parlé des accords de rémunération conclus avec le géant du streaming.

Plus tôt dans la journée, UNI Europa Media, Entertainment & Arts a tenu sa propre assemblée générale, dirigée par le président William Maunier. La réponse à la pandémie et les leçons apprises ont été au centre des discussions. Spencer MacDonald, de Bectu (Royaume-Uni), s'est remémoré le mois d'avril 2020, lorsque la pandémie a éclaté et que les travailleurs ont été confrontés à un chômage et une insécurité généralisés. Lise Iderström, de Unionen (Suède), a souligné la nécessité de s'adapter à la nouvelle réalité du travail à distance.

Après les bouleversements causés par la pandémie, les bas salaires et les lourdes charges de travail depuis la reprise du travail dans les secteurs du spectacle vivant et de l'audiovisuel, Tijs Hostyn de l'ACV Puls (Belgique) et Andrée Ruiters de la FNV Media & Cultuur (Pays-Bas) ont respectivement mis en avant l'action syndicale visant à améliorer les salaires et les conditions de travail afin de retenir les travailleurs et d'attirer des personnes vers ces emplois.

Suivez la conférence sur les médias sociaux #EngageEmpower

Voir les résolutions d'UNI MEI ci-dessous.

Réunions et événements

2022

07

Déc.

Les femmes dans le cinéma européen : faisons-nous des progrès ?

Médias, divertissement et arts

Panel en ligne - Présentation des dernières études quantitatives et qualitatives

17

Jan

UNI Europa Webinaire sur la violence domestique